Trois cafés gourmands

Chapiteau - -

Comment passer à côté du phénomène de l'année ? Trois Cafés Gourmands c’est avant tout trois amis d’enfance, du partage et un hymne à la Corrèze. Partout en France, « à nos souvenirs » est sur toutes les lèvres et le sera plus particulièrement le 19 juillet au Grand Son !

Oldelaf

Chapiteau -

Monté pour la première fois sur scène il y a 25 ans, Oldelaf reprend la route avec son nouvel opus "Goliath". Toujours entre la tendresse et l’humour, il y parle d’amour, de tolérance, de désir, d’absurdité… Bref, de lui et de nous !

Leïla Huissoud

Chapiteau -

Leila Huissoud, la talent à suivre !

Cette femme originaire du dauhpiné bercée dès l’enfance par Brassens, Moustaki ou Barbara, continue à s’engager dans un style résolument chanson. De l’intimité de la mort à la malice d’un vieux couple, de la lâcheté des projecteurs à la révolution du corps, « Auguste » traite tout de travers. La femme a grandi et ne s’encombrera pas de tabou, pour parler de toute la vie avec tendresse.

C’est pleine d’auto dérision grinçante que Leila Huissoud joue, en se promenant sur le fil des clichés du spectacle et des sentiments.

R.CAN

La Y -

Humaniste, partage. Mi chemin entre rap, slam et festif.

Installé dans le sud de la France depuis 1994, R.Can a pris son vol initial avec le hip hop dans les années 1990 en région parisienne. 
Artiste autoproduit, cet humaniste loue les valeurs initiales d’une culture urbaine faite de messages de paix et d’amour. Ces cicatrices et blessures, il les a dépassées avec ses mots, son phrasé et ses qualités indéniables de poète du béton et de la rue.
Le rappeur poursuit son chemin, diffusant ses messages d’espoir et transmettant sa force et son talent à travers des ateliers d’écriture et des concerts partagés.

Tankus The Henge

La Y -

Après un petit millier de concerts à travers toute l’Europe, les anglais de TANKUS THE HENGE bâtissent petit à petit leur légende à coups de prestations scéniques survitaminées. Il conquiert le public grâce à la débauche d’énergie et le talent de ces six bosseurs acharnés qui ont créé un style unique : le Gonzo Rock n’Roll. Un univers éclectique, savant mélange de rock, nourri au Rag Time, au New Orleans ou encore au Funk, le tout magnifié par des textes finement ciselés.

Arash Sarkechik

La Y -

Multi instrumentiste et chanteur formé à la musique classique comme au jazz, Arash Sarkechik est un musicien du 21e siècle inspiré par le punk rock et le reggae qui a adhéré à la scène alternative Grenobloise des années 90. Rompu à l’expression acoustique comme aux fantaisies numériques et après avoir passé trois décennies à explorer les multiples possibles de ses capacités au sein de différents collectifs, Arash s’engage dans une synthèse subtile de ses expériences. Rendez vous le 19 juillet sur la scène du Grand Son !

Madame Oleson

La Y -

Swing from hell, bluegrass débridé, ska sautillant, punk acoustique, biguine ou reggae ensoleillés, chanson sauvage, c’est là toute l’énergie qui sort de l’auto-radio de MADAME OLESON. Des rives du Bayou de la Nouvelle-Orléans aux collines de la Jamaïque en passant par le Paris des années folles, avec MADAME OLESON on ne sait jamais dans quelle boîte de chocolat on va tomber. Alors faites bien les lacets de vos tongues...avec 9 musiciens sur scène, ça va déboîter du dancefloor !

Annulation du Festival Le Grand Son

il y a 123 jours

Bonjour à tou·te·s, cher·e·s ami·e·s,

Vous l'avez peut-être entendu se murmurer dans les villages ou dans la presse ces derniers jours : après plus de 31 ans d’existence, le festival Le Grand Son (ex-Rencontres Brel) tire sa révérence.

Malgré les préparatifs effectués concernant l’édition 2019, nous sommes, en effet, contraints de procéder sans plus attendre à la demande de liquidation de l’association auprès du Tribunal de Grande Instance de Grenoble et d’annuler le festival.

Nous avons donc convoqué une assemblée générale extraordinaire ce 22 juin 2019 afin d’initier la procédure de liquidation de l'Ephémère et ce, avant que l'édition 2019 n'ait lieu.
 
Le déchirement de renoncer dans ce contexte et pour ces raisons ne doit pas nous empêcher d’apprécier les 31 éditions réalisées depuis 1988.
 
Nous remercions très chaleureusement celles et ceux qui en ont été les fondateurs et fondatrices, l’ensemble des bénévoles qui ont apporté leurs compétences, leurs savoir-faire, leurs énergies et leurs capacités à coproduire cette aventure individuelle et collective.
 
Merci à tous nos partenaires, public et privés qui depuis plus de 30 ans nous apportent leur soutien.
Nous remercions aussi tous les artistes, venus se produire sous notre chapiteau, sur la scène découverte ou, dans un temps plus lointain, sur une charrette à foins.
 
Enfin nous tenons à adresser un immense merci à notre public, présent en grand nombre chaque année malgré parfois des conditions météo un peu humides ; vous aviez toujours le sourire et nous espérons que chacun gardera de ces belles années de bons souvenirs !
Rien sans vous, votre soutien, n’aurait été possible ! Nous aurions souhaité poursuivre, partager encore plus.
 
Nous sommes conscients des difficultés que cette annulation provoquera chez nos partenaires, nos techniciens, nos artistes et aussi pour vous, notre public.
 
Mais comme en montagne, choisir, c’est parfois renoncer. L’important est de ne pas renoncer au sens de la cordée, à ce qu’une telle complicité représente dans nos vies.
 
Que l’histoire de notre festival puisse être une source d’inspiration à d’autres projets.
 
Nous aurons, je l’espère, le plaisir de nous croiser très prochainement : lors des Endimanchés (https://www.facebook.com/endimanches/), dont la journée du dimanche 14 juillet, de 10h à 18h, est bien maintenue, ou lors des trois journées musicales et festives organisées par la commune de Saint-Pierre-de-Chartreuse, avec notre aide et celles d'autres associations et commerçants locaux, les jeudi 18, vendredi 19 et samedi 20 juillet, avec un temps fort pour se dire merci, préparé par l'association l'Ephémère, le vendredi 19 juillet au soir.


Avec toute ma gratitude,
Jean-Pierre GODEFROY
Président de l’Ephémère

 

Retrouvez ici le communiqué de presse de l'association l'Ephémère, coproductrice du Grand Son, daté du samedi 15 juin 2019

x
Votre navigateur n'est pas à jour !

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web, surfer plus rapidement, et plus sereinement ! Mettre à jour maintenant

×

Top